Par un passionné de maison, de construction et de bricolage

Les nouveaux matériaux isolants

Les nouveaux matériaux isolants

Une assurance sur l’avenir

L’isolation thermique est un point extrêmement important lors de la construction d’un bâtiment quel qu’il soit, en effet, l’isolant permet aux murs en contact avec l’extérieur de ne pas se refroidir et ouvre la porte aux économies sur la facture de chauffage, mais pas seulement…il fait barrage à la déperdition de chaleur qui s’échappe par les endroits mal isolés et ils peuvent être nombreux , d’ou la nécessité de trouver de nouveaux moyens encore plus performants.

Lire cet article sur l’isolation extérieure https://www.spinellibois.fr/isolation/isolation-exterieure-bien-choisir-materiaux-isolants/

Les nouveautés en matière d’isolants

L’aérogel en silice

C’est l’isolant dont les performances sont les meilleures actuellement sur le marché. Il bat, en termes de conductivité thermique, les habituels polystyrène et laine de roche fréquemment utilisés. Il est composé d’air à 99,8 %, ce qui le rend léger, mais pourtant fort solide, il est transparent et ne présente pas de dangerosité pour l’être humain, car il n’est pas toxique, malheureusement il est cher et, donc, assez peu exploité aujourd’hui. C’est dommage, car si l’on pose ne fût-ce qu’un cm d’aérogel, il équivaut à 3 cm de tout autre isolant habituellement employé. Enfin, la meilleure laine de verre ne peut rivaliser avec lui puisque il est 39 fois plus calorifuge.

L’opaque

Cet isolant est présent à l’intérieur d’un bâtiment, il se découpe facilement, car ses plaques sont minces malgré un rendement excellent. Pour ce qui est de l’extérieur, un enduit est généralement utilisé.

Le panneau isolant sous-vide

Aussi appelé VIP (Vacuum Insulation Panel) ou PIV (Panneau isolant sous-vide), son intérêt réside dans le fait qu’il est 4 à 6 fois plus isolant que les autres. Cependant, c’est un produit dont les panneaux requièrent pour leur fabrication l’aluminium, ce matériau dont la préparation est terriblement compliquée. Il y a donc, aujourd’hui, peu de modèles normalisés, ce qui explique pourquoi il n’est pas beaucoup utilisé et que les constructeurs hésitent à s’en servir.

Le matériau dit à changement de phase (MCP)

Comme son nom l’indique et pour l’expliquer le plus simplement possible, il se transforme en fonction de la chaleur à laquelle il est soumis. Il est composé de petites billes de cire qui, incorporées à d’autres matériaux comme le béton par exemple, fondent lorsqu’elles sont confrontées à un réchauffement trop fort. A partir de 22°, il neutralise la température additionnelle dans le but de rafraîchir l’atmosphère.

De nouvelles perspectives s’offrent en matière d’isolation thermique, les progrès sont réels et les produits sont de plus en plus performants, les prix, cependant, ne suivent pas pour l’instant, mais il est probable que dans l’avenir, les choses s’arrangeront.

Articles similaires

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.