Agrandir sa maison, les extensions possibles

Un supplément de confort et une plus-value certaine

Tout un chacun souhaite vivre dans une superficie correcte, mais lorsque l’on peut passer à un stade supérieur et s’offrir un agrandissement de maison de qualité selon ses aspirations, les choses deviennent nettement plus agréables.

Il faut pourtant savoir choisir l’extension la meilleure en fonction de son bien et de son environnement et connaître, de préférence, les règles d’urbanisme de la région. le COS ou le coefficient d’occupation des sols. La mairie du lieu peut délivrer toutes ces informations très précieuses.

Agrandissement, oui, mais comment ?

Plusieurs options pour gagner des m2 et du volume :

  • Rajouter un ou plusieurs étages sur un toit
  • Adjoindre une véranda
  • Agrandir la maison existante
  • Construire un garage attenant à la maison
  • Construire une pièce en dehors de la maison (bureau, salle de jeux ou autres)

Se poser les bonnes questions

  • Que faire avec l’agrandissement ? une chambre, des combles, un bureau
  • Où doit-il être ? à l’intérieur, à l’extérieur ou sur le toit ? dans la maison, dans le jardin ou en étage.
  • La somme maximale allouée pour ces travaux, le prix moyen oscille entre 50000 et 100000 €.
  • La place possible pour cette nouvelle construction, choix de l’emplacement
  • Plusieurs extensions possibles, véranda, contigüe, latérale, surélevée ou indépendante.

“Petits” inconvénients, le projet peut s’avérer cher à la longue.

Une augmentation de l’espace d’une maison passe par une augmentation, (moins agréable celle-la) de la taxe foncière notamment si l’agrandissement dépasse les 5 m2 et si la hauteur atteint 1,80 m ou plus.

Contraintes et tarifs

Un permis de construire doit être demandé pour un agrandissement de 40 m2 ou plus, en dessous, il n’est pas nécessaire (Loi du 1er janvier 2012), autrement, Il est requis seulement une déclaration de travaux en mairie.

Cependant si tous ces ajouts dépassent, avec la surface initiale de votre maison, les 170 m2, il faut déposer un permis de construire et s’assurer des services d’un architecte, c’est obligatoire.

Un point à connaître, il est strictement impossible de bâtir sur un terrain non constructible.

Pour chaque m2 de plus, on devra débourser entre 1000 et 2000 €, c’est relativement onéreux, mais sans aucun doute, plus simple d’envisager la chose que de déménager. C’est ce qu’explique la société LP Charpente, spécialiste de l’agrandissement de maison en Haute Savoie.

A tout cela doivent s’ajouter les honoraires d’un architecte (fortement conseillé) ou ceux d’un maître d’oeuvre.

Agrandir donne de la valeur au bien, l’embellit, ajoute une commodité inhérente à l’espace gagné et évite le déménagement, la mise en vente…etc, les astreintes ne manquent pas.

L’isolation de votre maison : 4 raisons pour ne pas la négliger

Pendant l'été et l'hiver, la climatisation et le chauffage sont nécessaires pour profiter d'un confort optimal à la maison. Cependant, il peut arriver que votre maison laisse des courants d'air se faufiler à l'intérieur de votre maison. Le chauffage et la...

L’isolation extérieure, bien choisir ses matériaux isolants

Construire des maisons à faible consommation d’énergie pour lutter contre le changement climatique est une des préoccupations de l’État. L’Isolation Thermique Extérieure (ITE) permet de supprimer les ponts thermiques et d’éviter les pertes de chaleur. Quels sont les...

Quels sont les différents systèmes constructifs bois ?

Le bois est un matériau écologique utilisé dans la construction de différents types d’habitations, qu’il s’agisse de maisons basses ou d’immeubles à plusieurs niveaux. Son utilisation permet plusieurs techniques de constructions. Ossature bois, le système constructif...
Article publié le : 06/10/2017
Retour sur la catégorie : Construction Bois